LE PM NUNO GOMES NABIAM NABIAN AFFIRME QU’IL PARLERA DE L’AÉRONEF AU MOMENT OPPORTUN

Le Premier ministre bissau-guinéen, Nuno Gomes Nabiam, a déclaré mardi 30 novembre qu’il parlerait de l’avion qu’il a fait immobiliser en octobre à l’aéroport Osvaldo Vieira de Bissau au « moment opportun ».

La situation suit les procédures normales et « au moment opportun, nous pourrons en parler », a-t-il déclaré, après avoir présenté le budget de l’État pour 2022.

L’avion, un Airbus A340, a atterri à Bissau le 29 octobre à la demande du bureau du chef d’État, Umaro Sissoco Embaló.

Nuno Gomes Nabiam a donné l’ordre d’empêcher l’avion de quitter le pays et a annoncé l’ouverture d’une enquête externe sur cette affaire, appelant au soutien de la communauté internationale.

Le chef de l’État a déclaré que les circonstances de l’arrivée de l’avion dans le pays « sont normales » et qu’il s’agissait d’une société internationale ayant l’intention de s’installer à Bissau pour assurer la maintenance des avions.

Le président de la République a fait valoir que la prétendue affaire de l’avion était une tentative de certaines personnes dans le pays pour détourner l’attention du trafic de drogue qu’il dit combattre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *