La Garde nationale a arrêté les suspects de vol de bétail avec des armes à feu

Le commandement de la Garde nationale (NG) a arrêté trois ressortissants soupçonnés d’avoir volé deux bovins à Safim, dans la banlieue de Bissau. Les suspects portaient trois armes à feu, à savoir un AK-47, une carabine et un pistolet de calibre 12.

L’un des suspects, Isnaba Sá, a déclaré qu’il n’avait jamais utilisé l’arme à feu pour voler du bétail. Il affirme que l’une des armes saisies appartenait à son défunt père.

« Mon frère aîné a dit que notre père avait acheté un des fusils en même temps qu’une vache », a-t-il expliqué.

Dans une autre opération, la Garde nationale (GN) et la Police de l’ordre public (POP) ont mené une opération conjointe ce mardi 28 septembre 2021, pour inspecter le respect des obligations et recommandations sanitaires sur le Covid-19.

Le Commandant de la Brigade d’Intervention et de Réserve de la GN Ramalhano Mendes a considéré comme un désordre le fait que des citoyens ne portent pas de masque de protection, il a donc appelé les bissauguinéens à se conformer aux mesures de prévention du COVID-19.

Le commandant de la POP Timóteo da Silva a déclaré que dans le cadre du contrôle du respect des obligations et des recommandations prévues par le décret gouvernemental sur l’état de catastrophe sanitaire, plus de 400 personnes qui ne portaient pas de masque dans la rue ont été arrêtées.

Le fonctionnaire a déclaré que les amendes seraient payées dans les bureaux d’impôts installés dans les différents postes de police de Bissau.

L’arrêté d’état de calamité en vigueur stipule que toute personne prise dans la rue sans porter correctement un masque sera condamnée à une amende de 1 000 francs CFA.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *