Sao Tomé assumera la prochaine présidence de la CPLP sur proposition de la Guinée-Bissau

Sao Tomé-et-Principe assurera la présidence de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) entre 2023 et 2025, ont indiqué aujourd’hui à Lusa des responsables diplomatiques, précisant que cette solution a été proposée par la Guinée-Bissau.

Le ministre portugais des affaires étrangères, Augusto Santos Silva, a déclaré qu’il s’agissait d’une « bonne nouvelle » qu’un « accord » ait été conclu aujourd’hui lors d’une réunion informelle des chefs de diplomatie des États membres de la CPLP à New York, selon lequel la présidence de l’organisation lusophone serait assurée par Sao Tomé-et-Principe, après le mandat actuel de l’Angola.

Selon M. Santos Silva, la proposition est venue de la Guinée-Bissau, qui avait également manifesté son intérêt pour la présidence.

« Non seulement il n’y a pas eu de litige, mais il y a eu un geste d’une énorme signification dans la mesure où c’est la Guinée-Bissau qui a proposé la solution que nous avons validée », a noté le ministre portugais.

Le secrétaire exécutif de l’organisation, Zacarias da Costa, a déclaré à Lusa par téléphone que le président bissauguinéen, Umaro Sissoco Embaló, « a laissé un message clair, par l’intermédiaire de la ministre des affaires étrangères Suzi Barbosa, selon lequel ils verraient d’un bon œil que Sao Tomé prenne la présidence, puis ce serait la Guinée-Bissau ».

Les deux pays, la Guinée-Bissau et Sao Tomé-et-Principe, avaient manifesté leur intérêt pour être à la tête de la CPLP après la présidence actuelle de l’Angola, qui se termine en 2023.

Lors de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CPLP qui s’est tenue en juillet à Luanda, la décision sur la prochaine présidence de la CPLP a été reportée au motif que des élections présidentielles étaient en cours à Sao Tomé-et-Principe.

Après les élections, a indiqué Zacarias da Costa, le président élu de São Tomé et Príncipe lui-même, Carlos Vila Nova, a exprimé « le désir de São Tomé de pouvoir assumer la présidence tournante de la CPLP en 2023 — 2025 ».

Aujourd’hui, selon Zacarias da Costa, « il y avait dans le discours du ministre de la Guinée-Bissau la salutation de la possible présidence de Sao Tomé et Principe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *