Pêche : « La Guinée-Bissau et le Sénégal continuent de manifester un grand intérêt pour l’utilisation rationnelle des ressources halieutiques », déclare Mauricio Sanca.

Le secrétaire général du ministère de la pêche, a déclaré que les populations de la Guinée Bissau et du Sénégal continuent de manifester un grand intérêt pour l’utilisation rationnelle des ressources halieutiques renouvelables et pour la conservation des espèces au profit des générations futures.

Maurício Sanca s’exprimait aujourd’hui à l’ouverture de la réunion de la Commission mixte pour le renouvellement de l’accord de pêche entre la Guinée Bissau et le Sénégal pour une nouvelle période de deux ans.

« Malheureusement, nous avons encore un long chemin à parcourir et à cette fin. Nous agirons ensemble de manière concertée pour atteindre nos objectifs fondamentaux et consignés dans le protocole d’accord sur la pêche maritime », a-t-il déclaré.

Il a noté que la réunion technique des experts jouera un rôle clé dans l’avenir de la convention et le bien-être des populations guinéennes et sénégalaises.

« Je suis convaincu et encouragé par les efforts élevés et positifs entrepris par nos États pour adapter nos législations, dans le domaine de la pêche, aux nouveaux défis, à savoir l’alignement du protocole sur les nouvelles orientations nationales et supranationales, la lutte contre la piraterie et la pêche illégale et le renforcement des mécanismes nécessaires et indispensables à l’évaluation systématique de nos ressources halieutiques », a-t-il déclaré.

Selon le directeur général des pêches maritimes du Sénégal, Dien Faye, le protocole d’application de la convention dans le domaine des pêches maritimes entre les deux pays, signé, à Bissau, le 14 janvier 2019, a pris fin le 13 janvier 2021.

Mme Faye a déclaré que les résultats de cette réunion à Bissau seront d’une grande importance car ils permettront aux experts du secteur d’exposer les principaux problèmes existants et de les corriger afin d’améliorer le marché des partenariats existants entre les deux pays.

Le premier protocole d’accord de pêche entre la Guinée Bissau et le Sénégal a été signé à Dakar le 22 décembre 1978, et depuis lors, les deux Etats ont renouvelé périodiquement le protocole tous les deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *