Le maire d’Oeiras offre 50 ordinateurs à l’OPG de Guinée-Bissau

Selon le représentant de l’autorité locale portugaise, Edinilson dos Santos, ce geste s’inscrit également dans le cadre des « excellentes relations personnelles » entre le maire d’Oeiras, Isaltino Morais, et le procureur général de la République de Guinée, Fernando Gomes.

Edinilson dos Santos a également déclaré que l’offre devait être comprise comme un acte de coopération décentralisée du maire d’Oeiras « pour aider les pays frères de la Communauté des pays de langue portugaise [CPLP] ».

La justice « est un pilier fondamental pour un état de droit démocratique » dans les pays de la CPLP, a-t-il noté.

« Toute entité qui veut développer son partenariat pour la consolidation de l’état de droit démocratique doit soutenir la justice », a déclaré Edinilson dos Santos.

Le représentant de la mairie d’Oeiras a assuré que son institution continuerait à aider le peuple guinéen, « à tout moment, comme elle l’a déjà fait par le passé dans le domaine de l’éducation et de la santé », et soutient désormais l’OPG.

Le procureur général de la République, Fernando Gomes, a remercié le soutien de la Chambre d’Oeiras, qui contribuera à améliorer l’offre des magistrats, qui, a-t-il noté, sont confrontés à des « difficultés inimaginables ».

« En plein XXIe siècle, certains services du bureau du procureur général de Guinée-Bissau continuent de travailler avec de vieilles machines du XIXe siècle. Les procureurs généraux adjoints et les magistrats qui sont déjà au sommet de leur carrière n’ont pas d’ordinateurs, sans parler des magistrats au niveau des tribunaux », a déploré le procureur général de Guinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *