Le Cabo Verde va stationner des navires de passagers et de marchandises en Guinée-Bissau

L’accord de principe pour faire venir les navires « Liberdade » et « Creola » a été conclu à l’issue d’une visite de travail de quatre jours du ministre cap-verdien de la marine, Paulo Lima Veiga.

Le ministre des transports de Guinée-Bissau a toutefois noté que la disponibilité des navires de la compagnie d’État cap-verdienne dépend de l’évaluation qui sera faite des rampes d’accostage dans les ports de Bissau et des îles Bijagos.

« La livraison des navires est prévue à court terme, mais nous sommes actuellement en train d’évaluer les infrastructures, notamment les rampes et les quais, car il s’agit de navires ayant pour caractéristiques de transporter des personnes et des véhicules », a expliqué M. Gomes.

Les deux parties souhaitent que les deux navires commencent à fonctionner cette année, mais si les rampes et les quais ne sont pas améliorés, le Cap-Vert fournira un autre navire qui pourra accoster, « sans aucun problème », a noté le ministre guinéen.

Pour le ministre de la mer du Cap-Vert, Paulo Lima Viegas, outre le problème des rampes et des quais d’accostage, l’importance des marées sur les îles de Bijagos et de Bissau sont d’autres contraintes à résoudre.

La forme de gestion du futur partenariat n’est pas encore claire, mais le ministre cap-verdien envisage la possibilité de créer un consortium ou de signer simplement un protocole d’accord, avec une orientation commerciale et un soutien politique, a-t-il noté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *