Covid-19 : LE HAUT COMMISSAIRE LANCE UNE CAMPAGNE DE VACCINATION POUR LES ÉTUDIANTS ET LES ENSEIGNANTS DANS LES ÉCOLES

Le Haut Commissariat à la lutte contre le covid-19 en Guinée-Bissau (AC) a annoncé aujourd’hui une campagne de vaccination officielle pour les enseignants et les élèves des écoles publiques et privées de Bissau qui sera étendue à toutes les régions du pays.

L’information a été donnée à la presse par le Secrétaire général du Haut Commissariat, Dr Plácido Cardoso, lors d’une interview pour parler de la situation de la campagne de vaccination dans le pays, dans laquelle il a expliqué que l’initiative vise à donner une certaine sécurité et protection aux enseignants et aux élèves qui se préparent pour la nouvelle année scolaire.

Le médecin a expliqué qu’ils ont installé une équipe de vaccination à l’École nationale d’éducation physique et de sport, et deux autres à l’École normale supérieure « Tchico Té ».

« Nous travaillons avec les équipes des directions régionales de la santé afin qu’elles se coordonnent avec les bureaux régionaux de l’éducation, pour identifier les équipes et les lieux de vaccination des enseignants et des élèves dans toutes les régions du pays », a-t-il assuré.

À la question de savoir s’il existe des conditions logistiques et techniques pour la mise en œuvre de l’initiative dans tout le pays, M. Cardoso a expliqué qu’en ce qui concerne la disponibilité des vaccins et des autres intrants, il n’y a aucune difficulté, garantissant que les conditions logistiques et techniques nécessaires à la mise en œuvre de la campagne sont réunies.

En ce qui concerne le nombre de personnes déjà vaccinées en Guinée-Bissau depuis le début de la campagne en avril dernier, il a déclaré que « jusqu’à la semaine dernière, on estime qu’environ 70 000 personnes ont été vaccinées, ce qui correspond à près de 10 % de la population de la Guinée-Bissau.

« Nous sommes juste en train de compiler les données des dernières semaines, qui seront publiées dans le bulletin épidémiologique sur la situation de la pandémie mardi », a-t-il déclaré.

M. Cardoso a appelé la population à se rendre aux postes de vaccination pour se faire vacciner, car « le vaccin est l’un des moyens de protection les plus sûrs contre le coronavirus ». Il a souligné que même en cas de vaccination, il est nécessaire de continuer à observer les mesures de protection, à savoir l’utilisation de masques, la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains.

Il convient de noter que le gouvernement de la Guinée-Bissau a renouvelé l’état d’urgence en matière de santé publique pour 15 jours supplémentaires, après avoir levé le couvre-feu et la barrière sanitaire régionale en raison de la diminution du nombre de nouvelles infections et de décès ces derniers temps.

Le pays compte actuellement 6 022 cas cumulés d’infections et 125 décès depuis le début de la pandémie en mars 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *