Visite à Bruxelles : Le Président de la République exhorte les bissauguinéens à ne pas exporter les problèmes internes du pays à l’étranger

Le Président de la République a conseillé aux Bissau-Guinéens de ne pas exporter les problèmes internes de la Guinée-Bissau à l’étranger, affirmant qu’un bon fils est celui qui préserve la bonne image de son pays.

Umaro Sissoco Embaló, qui s’exprimait mercredi lors d’une réunion avec la communauté bissauguinéenne vivant en Belgique et au Luxembourg, a déclaré que la Guinée-Bissau est le seul pays au monde où ses citoyens se rendent au siège de l’Union européenne en cette période de pandémie, en organisant des marches avec des slogans de « mensonges ».

« Les promoteurs de ces marches sont conscients qu’ils paient des innocents pour y participer. A titre d’exemple, je ne vous ai pas payé pour participer à cette réunion, vous êtes ici avec votre libre conscience pour venir écouter votre Président, la personne qui vous représente », a-t-il déclaré.

Umaro Sissoco Embaló a demandé aux Guinéens présents à la réunion s’ils pouvaient imaginer depuis quand un chef d’État bissau-guinéen ne s’est pas rendu à Bruxelles, ajoutant que souvent tous les autres pays se rendent régulièrement dans ce pays où siège l’Union européenne.

Le Président de la République a reconnu qu’il y a des bissauguinéens qui sont pauvres mais avec dignité, soulignant qu’il n’y a pas de pays au monde sans règles, et que la Guinée-Bissau fait face à des difficultés de toutes sortes, dont la plus critique est le manque d’hôpitaux et de médecins qualifiés.

Le chef de l’État a déclaré à cette occasion que de nombreux médecins du pays avaient besoin d’une formation technique, reconnaissant que beaucoup avaient été abandonnés au retour de leurs études.

« Je ne suis qu’un an à la présidence de la République, mais heureusement que nous avons la culture de l’ambition, de voir la Guinée-Bissau aller de l’avant comme le Sénégal et d’autres pays, et comme un peuple digne, avec de l’estime de soi et des vertus, ce que les bissauguinéens ont perdu ces derniers temps », a-t-il souligné.

Le Président de la République a souligné que ce sont les bissauguinéens eux-mêmes qui font du tort à la Guinée-Bissau.

Le Président de la République Umaro Sissoco Embaló effectue une visite de quatre jours à Bruxelles (Belgique).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *