GRÈVE GÉNÉRALE EN GUINÉE-BISSAU : Julio Mendoça dénonce la pression exercée sur les grévistes

Le secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs de Guinée-Bissau (UNTC-CS), Júlio António Mendonça, a dénoncé le recours à la « pression syndicale » pour sauver la Guinée-Bissau et faire en sorte qu’il y ait une « gouvernance correcte et souhaitable ».

Il a fait cette déclaration ce mardi 6 juillet 2021, lors de l’inauguration des nouvelles instances sociales du syndicat de base des travailleurs du ministère du Tourisme et de l’Artisanat élu en mai dernier. Julio Mendonca a regretté que la lutte pour le bien-être de la classe des fonctionnaires, déclenchée par l’UNTG, n’ait pas enregistré une adhésion significative des travailleurs publics.

« Nous nous sentons orphelins, car nous avons agi sans le soutien des fonctionnaires et de la population », a-t-il déploré.

Selon le syndicaliste, malgré le combat que mène l’UNTG pour la dignité des travailleurs guinéens, les députés n’ont pas daigné représenter le peuple et ont approuvé le budget général de l’État, car « les cinq milliards de francs CFA étaient en jeu comme un gâteau budgétaire pour les mêmes députés de la nation. »

Pour sa part, le président nouvellement élu du syndicat de base du ministère du tourisme, Quintino Insdonca a fait valoir que dans un État de droit, les normes doivent être respectées, en particulier le droit public où l’État impose les règles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *