FALSIFICATION DE DOCUMENTS, CORRUPTION : Un employé de l’ambassade du Portugal à Bissau condamné à 6 ans ferme

Un employé de l’ambassade du Portugal à Bissau a été condamné à six ans de prison pour corruption, falsification de documents et falsification informatique. Les informations proviennent du Service des étrangers et des frontières du Portugal (SEF).

Son système a été découvert en fin 2020. Il a permis à beaucoup de citoyens de Guinée-Bissau d’entrer frauduleusement en Europe. Selon l’enquête du SEF, l’employé consulaire, âgé de 41 ans, simulait la délivrance de vignettes de visa à des citoyens bissauguinéens.

L’homme a annulé les vignettes dans le système électronique, ce qui lui a permis de les vendre plus tard pour de grosses sommes d’argent.

Les vignettes de visa étaient frauduleusement remplies et placées dans les passeports, autorisant leurs détenteurs à entrer en Europe.

L’enquête menée par SEF trouve son origine dans une information des autorités allemandes, concernant sept citoyens iraniens détectés à l’aéroport de Francfort utilisant certains de ces visas dans leurs passeports, avec lesquels ils avaient l’intention d’entrer dans l’espace Schengen.

L’un de ces visas, situé dans un passeport indien, a également été détecté à l’aéroport de Barcelone.

L’agent consulaire a été condamné à six ans de prison pour le délit de falsification informatique et cinq délits de corruption passive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *