SYSTÈME DE SANTÉ : Dionisio Cumba déplore la déficience en matière de diagnostic et de suivi des patients

Le ministre de la Santé publique, Dionisio Cumba a fait un diagnostic sans complaisance du système sanitaire en Guinée-Bissau.

Il a déclaré qu’en matière de diagnostic et de suivi des patients, le système de santé guinéen est plus que déficient.

Il a fait cette précision à l’occasion d’une remise de matériel d’échographie, de moniteurs de signes vitaux et de draps au ministère de la Santé publique, dans le cadre de l’appui à l’amélioration du système de santé en Guinée-Bissau.

Le matériel a été donné par le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et budgétisé à dix-neuf millions (19 000 000) de francs CFA.

Il comprend trois échographes, deux moniteurs de signes vitaux, trois cent cinquante (350) draps, cinquante-neuf (59) boîtes de contraceptifs injectables.

Dionisio Cumba a assuré la livraison du matériel aux structures de planning familial, à la maternité, au bloc opératoire, aux services d’hospitalisation et aux soins intensifs.

Il a promis d’être vigilant et de les contrôler afin qu’ils soient utilisés correctement et rationnellement et qu’ils durent longtemps. Il a expliqué que les moniteurs vitaux et l’appareil à ultrasons aideront les techniciens de santé à soigner efficacement les patients, à corriger les grossesses à risque dans le cadre du développement et à réduire la mortalité infantile.

Pour sa part, le représentant de l’UNFPA en Guinée-Bissau, Cheikh Fall, a souligné que la vision fixée est d’atteindre trois résultats transformateurs tels que : mettre fin à la mortalité maternelle évitable, à la violence sexiste, aux pratiques néfastes et aux besoins non satisfaits en matière de planification familiale d’ici 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *