CONDITION DIFFICILE DES TRAVAILLEURS : L’Untg entame une nouvelle grève ce aujourdhui

Le secrétaire général de l’UNTG déclare que « la situation du travail en Guinée-Bissau traverse sa pire phase ». La grève de l’Union nationale des travailleurs guinéens (UNTG) dure depuis cinq mois et se poursuivra. Selon le secrétaire général de l’organisation, Júlio Mendonça, les conditions de vie des travailleurs se dégradent de jour en jour.

« Pour être réaliste, la situation du travail en Guinée-Bissau est dans les pires conditions et traverse la pire phase », a déclaré Mendonça. « Le plus caricatural, c’est qu’en cette période de pandémie, alors que le monde entier était en difficulté financière, la Guinée-Bissau est le seul pays qui a malheureusement augmenté la charge fiscale des travailleurs.

Cela a des répercussions négatives sur les salaires des personnes et, par conséquent, sur leur capacité d’achat. La grève a le plus grand impact sur les hôpitaux publics et les écoles, qui sont paralysés. Les analystes signalent que l’année scolaire risque  » sérieusement  » d’être annulée. Dans le secteur de la santé, des services minimums sont observés, mais ils ne sont pas encore suffisants pour des « soins parfaits ».

Aujourdhuit , une nouvelle grève commence jusqu’au 31 mai. La grève a été appelée par l’UNTG, qui exige, parmi plusieurs points, la révocation des arrêtés de nomination sans concours de nouveaux employés dans l’administration publique, l’approbation des diplômes réglementant l’exercice des activités des médecins et des infirmiers et aussi la restitution de l’argent de la charge de travail prélevée sur les enseignants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *