Décès de João Seidibá Sane: Mario Dias Sami dénonce

Le député Mário Dias Sami a déploré la disparition physique de son collègue et député João Seidibá Sane, militant du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) et président de la Commission de révision constitutionnelle de l’Assemblée nationale (ANP). João Seidiba Sané, membre du Bureau politique du PAIGC, est décédé dimanche à la clinique Bôr de Bissau, victime d’une maladie.

Il était premier secrétaire de l’ANP et ancien chef du banc parlementaire du parti.

Dans une déclaration exclusive à l’ANG, le député Mário Dias Sami a rappelé que le défunt avait commencé sa carrière comme membre de la vérification et du contrôle de la Jeunesse Africaine Amilcar Cabral (JAAC), puis qu’il avait rejoint le Comité Central.

Lors des élections générales de 1994, il s’était présenté comme candidat au Parlement, ayant exercé cette fonction jusqu’à la guerre civile du 7 juin 1998.

Il dit être un infirmier de profession qui a révélé très tôt de grandes qualités.

Cet homme politique a déclaré que Seidibé Sané était de la sécurité de l’État et colonel, ayant travaillé comme directeur commercial dans l’ancienne société FARMEDI, et qu’il exerçait la fonction d’attaché militaire à l’ambassade du Portugal en Guinée-Bissau.

« Après la guerre civile, João Seidibá Sane était le chef du banc du PAIGC, après le congrès de Gabú, il a cessé d’être membre du Bureau politique et est devenu seulement membre du Comité central. Après le Congrès Cacheu, il est revenu au bureau politique », a déclaré Mário Dias Sami.

Le défunt, selon Sami, a connu une crise en 2019 et s’est rendu au Portugal pour un traitement médical pendant une longue période, mais a déclaré qu’il ne connaissait pas la cause de son décès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *