ÉDUCATION : De nouveaux manuels scolaires seront expérimentés en Guinée-Bissau

Le directeur général de l’Institut national pour le développement de l’éducation (INDE), Jorge Sanca a annoncé que le gouvernement va expérimenter de nouveaux manuels scolaires pour l’éducation de base, c’est-à-dire seulement pour la première année d’école cette année. Pour la phase d’expérimentation stratégique, cinq régions ont été sélectionnées : SAB, Cacheu, Oio, Bafatá et Quinara.

Il a fait cette annonce ce jeudi 18 février 2021, lors d’une réunion avec la presse pour parler des réformes que l’institution entend mener dans le programme scolaire guinéen. Le directeur général de l’INDE a fait savoir que l’exécutif a décidé d’aller de l’avant avec cette stratégie, car jusqu’à présent, il a déjà préparé des programmes ou des lignes directrices pour les niveaux de la première à la sixième année et conçu des manuels pour les élèves et des guides pour les enseignants jusqu’à la sixième année.

Jorge Sanca a fait valoir que la mise en place d’un programme d’études qui ne soit plus utilisé et ne puisse pas répondre aux défis actuels, devrait procéder à une réforme du programme scolaire. « Nous avons décidé d’aller de l’avant avec la réforme du programme d’enseignement de base pour relever les défis du plan opérationnel stratégique de la Guinée-Bissau pour 2025. Le programme actuel est dépassé, mais il reste un instrument d’orientation dans le système éducatif bissauguinéen. La dernière réforme a été menée dans les années 1990 », a-t-il déclaré.

Selon son explication, le concept adopté par le document directeur de la réforme « est considéré comme un plan structurel d’apprentissage de l’enseignement organisé à la lumière de certains principes politiques, éducatifs, sociaux et culturels légitimés dans le pays et qui établissent les valeurs, les connaissances, les comportements et les attitudes que les élèves doivent atteindre à la fin d’un niveau de scolarité ».

Jorge Sanca a fait valoir que dans la réforme, le gouvernement a décidé d’adopter comme méthodologie directrice, l’approche par compétence. Il s’agit d’une méthodologie déjà adoptée par les pays voisins et certains pays africains, européens et américains. « Le programme scolaire qui sera adopté exigera des élèves qu’ils soient plus actifs, qu’ils construisent eux-mêmes leurs connaissances et qu’ils développent leurs compétences.

L’enseignant doit disposer de conditions pour promouvoir des situations d’apprentissage qui non seulement facilitent la différenciation et l’intégration des perceptions quotidiennes de l’école mais aussi aident l’élève à résoudre ses problèmes quotidiens », a souligné Jorge Sanca.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *