Mauvaise qualité du système éducatif : Le président de Sinaprof blâme les gouvernements successifs

Le président du Syndicat national des enseignants (SINAPROF) a blâmé les gouvernements successifs pour la mauvaise qualité de l’éducation en  Guinée Bissau.

S’adressant à Radio Africa, Domingos Carvalho, dans le cadre de la Journée des enseignants bissau-guinéens qui est célébrée aujourd’hui, 17 février, a déclaré que cette date n’est pas  a célébration, plutôt  une journée de  réflexion pour les enseignants bissau-guinéens, dans le sens où il est du devoir et de l’obligation, en tant qu’enseignants, de penser et de comparer l’éducation avant, maintenant et dans les perspectives d’avenir.

Le chef du syndicat a conseillé aux enseignants de réfléchir à la manière d’apporter leur contribution à l’amélioration de la qualité de l’éducation en Guinée-Bissau.

Il a dit que pour avoir une éducation de qualité, il faut la contribution de tous les acteurs, car le mot système explique déjà tout, car c’est un ensemble de composantes qui s’interconnectent et la défaillance d’un des acteurs crée des difficultés pour atteindre l’objectif fixé. Il a informé qu’en raison de la pandémie de covid-19, il n’était pas possible de célébrer l’acte.

Rappelons que la date du 17 février a été établie en l’honneur du professeur et combattant pour la liberté de la patrie Areolino Lopes da Cruz qui a donné sa vie pour sauver ses élèves lors d’une embuscade des troupes portugaises en 1974.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *