Présidentielle en République de Guinée : L’improbable schéma que prépare Alpha Condé pour gagner dès le premier tour

Un schéma se dessine en République de Guinée pour l’élection du Président sortant, Alpha Condé dès le premier tour. L’acte un de ce plan est d’envoyer le Premier ministre dans la région du Fouta dans l’objectif de créer des troubles avec l’aide des fils de la région dont Mouctar DIALLO et autres. L’acte 2 consiste à envoyer Kiridi BANGOURA dans les médias pour indexer l’UFDG comme responsable des attaques contre le PM dans la région du Fouta afin de donner du poids aux extrémistes du RPG.
En troisième phase la 1ère dame Djènè KABA et tous les ministres et cadres venant de la haute Guinée pour vendre cette simulation d’attaque en haute Guinée afin de les remonter en bloc contre Cellou Dalein et la communauté peulh pour trois objectifs: D’abord, empêcher le candidat Cellou Dalein DIALLO de faire campagne en haute Guinée pour casser la dynamique d’adhésion à sa candidature.
Ensuite, intimider l’électorat de Cellou en haute Guinée afin d’organiser un exode massif de cet électorat comme en 2010, les empêchant ainsi de voter.
Mais aussi d’empêcher par cette peur, toute présence de délégués de l’UFDG dans les bureaux de vote pour falsifier les procès-verbaux et donner un score de 90% à Alpha CONDÉ dans cette région qui compte 22% de l’électorat.
L’acte 4 consiste à exiger de la CENI la suspension de la disposition prévoyant la remise des copies des Procès-verbaux des bureaux de vote aux représentants des partis ayant présenté des candidats, en violation du code électoral Guinéen.
L’acte 5 va permettre de créer un désordre dans toutes les préfectures de la forêt où ils auront compris que Cellou remporte les élections.
Pour l’acte 6, il s’agit de corrompre et acheter les consciences dans la région de la Basse-Guinée avec pour option de créer des troubles dans les préfectures de FRIA et BOKÉ si c’est le candidat Cellou Dalein qui arrive en tête. Dans cette optique, la commune de Ratoma est également visée pour être sabotée par des troubles au niveau de la centralisation pour obtenir une invalidation.
Il faut noter que les cerveaux pensants de ce scénario sont le Premier ministre Kassory FOFANA et Kiridi BANGOURA appuyés par certains cadres de la basse-côte dont Baidy ARIBOT, Malik SANKHON, Makhissa CAMARA etc. avec le soutien des caciques du régime dont le ministre DIANÉ, Bourema CONDÉ, le tout avec la bénédiction d’Alpha CONDÉ et de son épouse Djènè KABA.
Il s’agit d’une simple adaptation du scénario de 2010 en remplaçant l’histoire « d’eau empoisonnée » par la prétendue attaque » du Premier ministre au Fouta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *