Fête de l’indépendance : Deux milles éléments de la police nationale pour assurer la sécurité

Le ministère de l’intérieur va déployer environ 2 000 personnes à Bissau pour assurer les célébrations du quarante-septième anniversaire de l’indépendance de la Guinée-Bissau.

L’annonce a été faite ce lundi 21 septembre 2020, lors d’une conférence de presse, par le ministre de l’Intérieur, Botche Candé, qui a assuré que son institution mettra toutes ses forces à disposition pour que la population et les invités jouissent d’une paix totale lors des célébrations du quarante-septième anniversaire de l’indépendance de la Guinée-Bissau, sur l’ensemble du territoire national.

Botche Cande a averti que pendant les célébrations, la corporation de la police ne permettra pas d’actes qui mettent en danger la paix sociale.

« Rien que pour la capitale Bissau, nous avons 2 000 hommes disponibles. Nous avons également des hommes à différents points d’entrée dans les zones frontalières. Par conséquent, je vous assure que le gouvernement a toutes les conditions pour garantir la sécurité pendant les célébrations du jour de l’indépendance. Quiconque veut s’infiltrer afin de compromettre la sécurité de la population et les invitations que nous allons recevoir aura une réponse adéquate, car nous avons des hommes dans chaque quartier, dans les rues principales et aux frontières » a-t-il prévenu, soulignant que la mission de l’État est de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens.

Botche Cande a appelé les bissauguinéens à travailler pour nettoyer l’image négative du pays.

« La célébration de l’indépendance n’a rien à voir avec le parti A ou B. La Guinée-Bissau est le problème. C’est la Guinée-Bissau que nous nous battons pour redorer son image. Tout citoyen qui veut le bien du pays devrait sortir dans la rue pour recevoir les présidents invités à la célébration de l’indépendance, afin de leur montrer qu’il y a de la paix, de l’harmonie et de la compréhension dans le pays », a déclaré Botche Cande.

D’autre part, Botche Cande a expliqué que la distance sociale et le port de masques seront respectés. À cet égard, le ministère de l’intérieur a indiqué que les éléments des forces de police, qui seront à l’entrée du stade national du 24 septembre, porteront des masques pour distribuer les personnes qui n’en ont pas afin qu’elles puissent avoir accès à l’intérieur du stade.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *