Journée mondiale de la paix : Florentino Dias appelle  la jeunesse à promouvoir la paix  

Le secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports, Florentino Dias, a appelé ce lundi 21 septembre 2020 la jeunesse bissau-guinéenne à prendre ses distances par rapport à tout acte ou intention qui pourrait faire freiner la paix et à faire converger leurs actions pour promouvoir une vie commune et saine.

Le secrétaire d’État a lancé cet appel en marge de  la célébration de la Journée mondiale de la paix, qui est célébrée cette année sous le slogan « investissons dans le potentiel des jeunes pour la paix en Afrique », avertissant que ce moment exige de chaque citoyen du monde une réflexion et une action pour transformer et améliorer les visions ,  les relations avec les autres, en éliminant toute barrière à la coexistence, qu’elle soit raciale, ethnique ou religieuse, ayant souligné que la date porte le cœur de la vertu d’humanité.

Le secrétaire d’État à la jeunesse et aux sports a souligné dans son discours que l’engagement de son portefeuille est  d’investir massivement » a la jeunesse de bissauguinée afin qu’elle soit à la hauteur et capable de soutenir les piliers de la paix et du développement du pays en particulier, de l’humanité en général.

Florentino a déclaré qu’investir dans le potentiel de la jeunesse pour la paix en Afrique est le centre de la feuille de route de l’Union africaine (UA), en particulier le programme de gouvernance de la Guinée Bissau, pour renforcer l’autonomie économique des jeunes et accroître leur participation politique et sociale dans le développement du pays.

Le secrétaire  d’État à la jeunesse et aux sports a souligné qu’en plus de la célébration de l’indépendance nationale, qui aura  lieu le 24 septembre, le message est unique : « la réconciliation et l’unité nationales « , en veillant à ce que la paix et le progrès soient la promesse que chaque patriote fait et qui « est rappelé dans chaque écho de l’hymne national ».

Florentino Dias a déclaré que ce plan n’est tangible qu’avec une jeunesse libre, préparée, déterminée et imprudente afin d’apporter sa contribution à la société.

Pour sa part, Ana Leonie Lopes, représentant le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), a souligné que la Journée mondiale de la jeunesse était considérée comme (les jeunes) la plus grande frange de la population africaine et de la Guinée-Bissau, ayant veillé à ce que l’idée soit de faire en sorte que les jeunes aient une voix active dans le débat sur les changements sociaux et politiques qui doivent être suivis dans le pays.

« Nous devons tirer parti des capacités des jeunes dans la prévention et la résolution des conflits, pour la construction d’une société de plus en plus juste », a soutenu Ana LeonieLopes, appelant le gouvernement bissauguinéen à travailler davantage pour une plus grande inclusion des jeunes dans les processus de développement, de stabilisation et de construction de la paix en Guinée-Bissau.

Elle a assuré que le FNUAP continuera à travailler avec le gouvernement et les jeunes pour améliorer les conditions dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *