BISSAU ACCUEILLE UNE RÉUNION DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES FEMMES BISSAUGUINÉENNES ET CASAMANÇAISES SUR LA RÉSOLUTION 1355 DE L’ONU

La ministre de la Femme, de la Famille et de la Cohésion sociale, Maria da Conceição Évora, déclare aujourd’hui (2) que « la position géographique de la Guinée-Bissau » l’appelle à se mobiliser pour la promotion d’un espace de concertation permanente « avec son pays frère » afin de définir des stratégies pour faire face aux défis de la sécurité et de la stabilité dans la sous-région.

Lors de l’ouverture du séminaire sur le renforcement des capacités des femmes parlementaires, dirigeantes, responsables politiques et de la société civile, dans le domaine de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies, Maria da Conceição Évora a en outre déclaré qu’aucun pays ne sera en paix et en sécurité avec la situation de crise et de conflit de son pays frère.

« (…) Et lorsque c’est le cas, les plus grandes victimes de la crise et de l’insécurité sont les femmes et les jeunes filles, les couches les plus vulnérables de toute société », souligne la ministre.

Pour la présidente de la Plateforme politique des femmes, Silvina Silva Tavares, ce séminaire implique les femmes comme moyen d’accompagner et de participer activement aux discussions afin de rechercher une stratégie de « lobbying » pour l’engagement de tous en vue d’une paix définitive au niveau de la Guinée-Bissau, du Sénégal et de la Gambie.

Le séminaire fait partie du projet intitulé « Renforcement de l’engagement des femmes pour la consolidation de la paix en Casamance et la stabilité dans la sous-région » et est mis en œuvre au Sénégal, en Gambie et en Guinée-Bissau par la plate-forme politique des femmes de Guinée-Bissau en partenariat avec la plate-forme politique des femmes de Casamance.

Le contenu de la résolution 1325 (contexte, importance, particularité et nécessité de l’engagement des dirigeants parlementaires), le plan d’action national du R1325 et l’exemple d’autres pays, le cadre juridique de la résolution 1325 et l’évaluation et la mise en œuvre du plan d’action du R1325, sont les sujets qui seront abordés au cours des deux jours de la semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *