LE PRÉSIDENT UMARO SISSOCO EMBALÓ CONDAMNE LE COUP D’ÉTAT MILITAIRE AU MALI

Le président de la République, Úmaro Sissoco Embaló, a condamné, le coup d’État militaire au Mali, qui a destitué le président Ibrahim Boubacar Keita du pouvoir, renversé le gouvernement et dissous le Parlement malien.

La Guinée-Bissau est un pays qui n’accepte aucune modification de l’ordre constitutionnel, a précisé le chef de l’État, en sortant de la réunion du Conseil supérieur de la défense nationale qui a examiné, entre autres, la reconduction du chef d’état-major des forces armées, le général Biaguê Na N’Tan et la nomination du directeur général du service de renseignement et de sécurité, Arsénio Lassana Baldé, le 13 août dernier.

 

Umaro Sissoco Embaló a déclaré que la situation au Mali, un pays membre de la Communauté économique des pays de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), est regrettable.

 

« Nous condamnons fermement la situation au Mali, car il est impossible d’accepter la prise du pouvoir par la force… La Guinée-Bissau est un pays qui n’accepte aucune modification de l’ordre constitutionnel. Notre position est la même que celle de la CEDEAO, à laquelle nous appartenons », a-t-il souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *