Hôpital principal de Guinée-Bissau: Paula Texera sert des repas gratuits aux patients

Paula Texera en Mère Thérésa à l’hôpital Principal de Bissau. C’est elle qui est chargé par le gouvernement d’offrir gratuitement aux patients et au personnel de la restauration gratuite. Le directeur de l’Hôpital national Simão Mendes, la principale unité médicale de Guinée-Bissau, Agostinho Semedo est, ces jours-ci, un homme « heureux ».

Le gouvernement a commencé à donner de la nourriture aux patients hospitalisés et des médicaments gratuits aux urgences. Mais, Agostinho Semedo reste préoccupé par le comportement des usagers de l’hôpital qui se rassemblent encore dans l’espace lorsqu’ils accompagnent les patients.

Cela fait dix jours que, sur décision du gouvernement, aucun patient hospitalisé à l’hôpital national Simão Mendes ne peut recevoir de nourriture.

Une société a été engagée, dans le cadre d’un appel d’offres public, pour fournir quatre repas (petit déjeuner, déjeuner, collation et dîner) aux patients et au personnel médical en service à l’hôpital.

La propriétaire de l’entreprise, la femme d’affaires bissau-guinéenne, Paula Teixeira a déclaré à Lusa que le problème réside dans le nombre excessif de personnes qui se retrouvent à l’hôpital lorsque les 26 employés de son entreprise commencent à apporter leurs repas dans les services.

Dans le contrat établi avec le ministère des Finances, la société de Paula Teixeira doit servir un maximum de 640 repas par jour, mais d’après les comptes de la société et les informations qu’elle reçoit du personnel de l’hôpital, ce nombre peut atteindre 800.

La femme d’affaires a déclaré que le contrat signé avec le gouvernement ne prévoit pas de repas pour autant de personnes et espère trouver une solution au problème qui, selon elle, a été créé par le personnel médical qui se trouve à l’hôpital et aussi par les patients qui l’accompagnent.

Au petit déjeuner, il y a du pain avec du jambon au menton et à la dinde pour les adultes, du lait avec du chocolat pour les enfants, le goûter peut être un yaourt pour les enfants et un fruit pour les adultes et le dîner peut être un riz au lait et une salade froide pour les diabétiques.

Tout est équilibré par une nutritionniste qui intègre l’équipe de Paula Teixeira, a expliqué l’entrepreneur, en montrant du doigt le spécialiste qui dirige la vaste cuisine de l’hôpital en donnant des recommandations pour la préparation des repas.

Outre le nombre excessif de personnes, Paula Teixeira se plaint également du fait que certains patients sont réticents à prendre les repas les plus mous et sans sel, compte tenu de leur régime alimentaire.

Le problème ne peut être résolu que si le médecin est là, dit la femme d’affaires, entre deux sourires.
L’expérience avec la société de Paula Teixeira est d’un an et, si tout va bien, le contrat sera prolongé.

Agostinho Semedo comprend les inquiétudes du propriétaire de l’entreprise de restauration et confirme qu' »il y a trop de monde à l’hôpital », mais il assure que la situation sera bientôt réglée.

Pour l’instant, Semedo ne veut pas prendre des mesures drastiques comme celles prises dans le passé lorsque la présence de patients accompagnateurs à l’hôpital n’était pas autorisée, mais il a également exhorté la population à comprendre et à accepter les changements en cours.

Semedo a promis de renforcer la performance du personnel médical, avec des infirmières et des travailleurs sociaux qui s’occupent des malades plutôt que des parents qui les accompagnent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *