Umaro Sissoco Embaló, Président de la République : « METTRE À CÔTÉ LA POLITIQUE POUR SAUVER DES VIES »

Le président de la République, Úmaro Sissoco Embaló, a déclaré ce vendredi 5 juin 2020 que la politique doit être mise de côté afin de sauver des vies humaines, surtout dans un contexte où le monde est confronté à la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19).
Le chef de l’Etat a fait cet avertissement lors de l’installation des membres du Haut Commissariat à la lutte contre le covid-19, nommés par le décret présidentiel n° 20/2020. La structure est composée de trois spécialistes de la santé publique, à savoir : Magda Robalo Correia e Silva, Haut Commissaire, Tomane Baldé, Commissaire adjoint et Plácido Monteiro Cardoso, Secrétaire du Haut Commissariat.
Dans son discours, M. Embaló a déclaré qu’il était heureux d’accepter l’invitation des titulaires, qui ont laissé de côté les questions partisanes et ont fait passer la nation guinéenne en premier
« La Guinée-Bissau doit être respectée dans le concert des nations, mais pour cela, nous devons nous respecter mutuellement, en faisant des critiques constructives, sans nous offenser les uns les autres. Je tiens à assurer les membres du Haut Commissaire de mon soutien total », a-t-il déclaré.
Pour sa part, Magda Robalo Correia e Silva, haut commissaire à la lutte contre la Covid-19, a déclaré que le premier travail à faire est de diagnostiquer la situation et de comprendre la dynamique de la pandémie dans le pays afin de pouvoir ajuster des stratégies de précision et de réajustement pour être en avance sur la maladie, et non pour la suivre.
Magda Robaldo a souligné que la définition des stratégies ne sera jamais en retard, car « si le pays ne travaille pas sérieusement, les cas et les décès continueront à augmenter ».
Elle a reconnu que la tâche ne sera pas facile, mais a déclaré qu’il est possible de stopper la maladie dans le pays.
Il convient de noter que les membres du Conseil d’État ont également prêté serment aujourd’hui. Seuls six membres ont pris part à la cérémonie, sur les treize qui sont censés être un organe consultatif du président de la République

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *