LA GUINÉE-BISSAU COMPTE SUR LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE POUR LUTTER CONTRE LA PANDÉMIE DE COVID-19

Le ministère de la santé a déjà adopté un plan d’action national, d’un coût d’environ 13 millions de dollars US, soutenu par l’OMS, le système des Nations unies en général et d’autres partenaires internationaux. Le 27 mars, après une réunion, le groupe de partenaires connu sous le nom de P5 – CEDEAO, CPLP, UA, UE et ONU – a décidé, « pour des raisons de nécessité humanitaire et pour lutter contre la propagation du virus, de demander au coordinateur résident du système des Nations unies, au représentant de l’OMS et au représentant de la Banque mondiale, être le point focal de la communauté internationale, interagir rapidement avec le pays et, en particulier, avec la Commission interministérielle créée à cet effet, afin de rendre opérationnel le plan d’action approuvé, accompagné d’un modèle de financement approprié pour la mobilisation des ressources entre les différents partenaires. », peut-on lire dans le communiqué du P5.

Le plan national comprend la restauration d’un bâtiment pour l’isolement des patients à l’hôpital national Simao Mendes, déjà réalisée par la division du génie des forces armées, des campagnes de sensibilisation, l’acquisition d’équipements et de médicaments, entre autres. Entre-temps, 20 000 kits sont arrivés en Guinée-Bissau pour tester le COVID et l’équipement de protection des médecins et des infirmières, grâce au soutien du Programme alimentaire mondial.

Les premiers cas d’OVID- 19 – une infection par un virus appelé coronavirus, similaire au virus de la grippe – ont été enregistrés en Chine en novembre 2019. Le 11 mars 2020, l’OMS a déclaré l’OVID comme pandémie en raison de la rapidité de sa propagation et de sa couverture géographique. Les cas de ce nouveau coronavirus s’élèvent à plus de 700 000 dans le monde, et le nombre de décès a déjà dépassé les 30 000.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré lundi que la pandémie de Covid-19 est « la plus grande crise sanitaire mondiale de notre temps » et a appelé à tester tous les cas suspects.

Tedro Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, a lancé un appel à la solidarité de tous lors d’une conférence de presse à Genève le 16 mars : « l’incroyable esprit de solidarité humaine doit devenir encore plus infectieux que le coronavirus lui-même ». Le directeur général de l’OMS a conclu en exhortant les pays à s’unir comme jamais auparavant. Le Secrétaire général de l’ONU, pour sa part, a appelé à un cessez-le-feu dans tous les conflits du monde pour permettre une réponse plus efficace à la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *