Le Cap Vert enregistre trois nouveaux cas suspects de coronavirus

Le Cap-Vert compte trois nouveaux cas suspects de coronavirus, a confirmé ce matin le gouvernement lors d’une conférence de presse dans la capitale par l’intermédiaire d’Artur Correia, directeur national de la santé.

Il s’agit de deux touristes portugais, âgés de 26 et 32 ans, de la ville de Porto, arrivés à Praia dimanche, et d’un citoyen capverdien de 49 ans venu de Rome, en Italie, où il était en vacances.

Les touristes, se rendaient à la plage par la mer toujours le dimanche et le lundi. Le lundi soir, ils ont ressenti les premiers symptômes, toux et forte fièvre, et se sont rendus à l’hôpital.

Ils sont hospitalisés à l’Hospital da Praia, où ils sont isolés depuis mardi.

Le troisième cas, un Capverdien de 49 ans, est arrivé de Rome le mardi 10. Il a été isolé hier, mercredi, à l’hôpital Baptista de Sousa, également après avoir présenté des symptômes.

Selon le directeur national de la santé, Artur Correia, des matériaux ont déjà été collectés pour analyse, dont deux sont déjà au Portugal et le résultat est attendu ce jeudi soir ou, au plus tard, demain matin.

Quant à l’analyse du troisième cas, Artur Correia affirme que tous les efforts sont faits pour envoyer les échantillons le plus rapidement possible. Ils devraient arriver à Praia aujourd’hui, puis être envoyés à l’étranger.

Les cas ont été détectés grâce à la ligne verte, mise à disposition par le ministère de la santé.
Les suspects auraient été mis en quarantaine à domicile dès leur arrivée dans le pays.

Dans ces cas, le niveau d’activation du plan d’urgence passe au niveau de risque éminent.

« Les mesures pour ce niveau d’activation sont déjà en cours. En ce moment, nous faisons déjà l’enquête épidémiologique pour contacter toutes les personnes impliquées dans l’affaire », explique le directeur national de la santé.

Artur Correia fait appel à la sérénité des Capverdiens et garantit que le gouvernement fait tout pour contenir ces cas.

Le premier cas suspect de coronavirus au Cap-Vert a été celui de l’écrivain Germano Almeida, dont les analyses se sont révélées négatives par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *