Guinée-Bissau : Le Conseil de sécurité appelle les partis à privilégier le dialogue et demande à la CEDEAO d’envoyer une mission politique de haut niveau

Les membres du Conseil de sécurité ont été informés par le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS), Rosine Sori-Coulibaly, et par le Représentant permanent du Niger auprès des Nations Unies, Abdou Abarry, sur l’évolution de la situation politique en Guinée-Bissau.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur profonde préoccupation face à la crise post-électorale et institutionnelle.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé les parties à respecter les cadres juridiques et constitutionnels et le processus démocratique pour résoudre la crise post-électorale.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé les parties à privilégier le dialogue et le règlement pacifique de la crise et à s’abstenir de toute action ou déclaration susceptible d’exacerber encore les tensions.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur soutien au rôle de médiation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ont salué sa décision d’envoyer une mission d’experts à Bissau pour rencontrer la Cour suprême de justice et la Commission électorale nationale.

Les membres du Conseil de sécurité ont également demandé à la CEDEAO d’envoyer d’urgence une mission politique de haut niveau en Guinée-Bissau pour aider à accélérer les efforts visant à résoudre la crise post-électorale.

Les membres du Conseil de sécurité ont exhorté les forces de défense et de sécurité de la Guinée-Bissau à ne pas interférer dans le processus politique en Guinée-Bissau et ont encouragé les forces de la Mission de la CEDEAO en Guinée-Bissau (ECOMIB) à continuer à mettre en œuvre les obligations qui lui incombent.

Les membres du Conseil de sécurité ont rappelé à toutes les parties prenantes qu’il pourrait envisager de prendre des mesures appropriées en réponse à l’évolution de la situation en Guinée-Bissau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *