CORONAVIRUS: Une quarantaine d’étudiants de Guinée-Bissau en Chine sont rentrés dans le pays

La ministre bissau-guinéenne de la santé, Magda Robalo, a annoncé aujourd’hui qu’une quarantaine d’étudiants sont rentrés en Guinée-Bissau aux frais de leurs familles depuis l’apparition d’un nouveau coronavirus en Chine.
« En ce moment, aucun d’entre eux ne présente de symptômes de la maladie », a rassuré Magda Robalo, en exprimant la solidarité du gouvernement de Guinée-Bissau envers le peuple chinois.

Le ministre bissau-guinéen a pris la parole à la fin de la réunion pour créer et présenter le Centre des opérations sanitaires d’urgence (COES), créé par le gouvernement de la Guinée-Bissau en coordination avec les partenaires internationaux.
Concernant le retour au pays des étudiants bissau-guinéens, Magda Robalo a souligné qu’ils arrivent chaque jour et que l’équipe de techniciens de santé qui effectue le dépistage à l’aéroport international de Bissau reste avec leurs contacts pour suivre les opérations chez eux.

Le COES mettra en œuvre trois mesures dans le cadre du plan d’urgence pour empêcher l’entrée du nouveau coronavirus en Guinée-Bissau, à savoir la surveillance des frontières, par un contrôle rapide des passagers entrant dans le pays.

La sensibilisation de la population à la nécessité de se laver les mains à l’eau et au savon plusieurs fois par jour et la préparation des réponses médicales en cas de détection de la maladie sont d’autres mesures à prendre.

Le ministre bissauguinéen de la santé a indiqué que le gouvernement fournira un lieu d’accueil pour les patients qui pourraient être détectés avec l’infection par le nouveau coronavirus.

Présent lors de la réunion de création du COES, l’ambassadeur de Chine en Guinée-Bissau, Jin Hong Jun, a conseillé aux étudiants bissauguinéens de rester dans ce pays asiatique « pour éviter la propagation de la maladie ».

Le diplomate a assuré aux étudiants le soutien total du gouvernement chinois.

En ce moment, 200 autres étudiants de Guinée-Bissau sont en Chine, dont un peu plus de 100 bénéficient d’une bourse du gouvernement de Pékin et les autres sont livrés à eux-mêmes.

La Chine a aujourd’hui porté à 490 le nombre de morts et à plus de 24 300 le nombre de personnes infectées, le reste de l’épidémie de pneumonie causée par un nouveau coronavirus (2019-nCoV) détecté en décembre dernier à Wuhan, capitale de la province de Hubei (centre), placée en quarantaine.

Il y a eu 64 morts en Chine au cours des dernières 24 heures, selon les responsables de Pékin.

La première personne à mourir du nouveau coronavirus en dehors de la Chine était un citoyen chinois aux Philippines.

Outre la Chine continentale et les régions chinoises de Macao et de Hong Kong, il existe d’autres cas confirmés d’infection dans plus de 20 pays, le dernier nouveau cas ayant été identifié en Belgique.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré jeudi une urgence de santé publique de portée internationale, ce qui suppose l’adoption de mesures de prévention et de coordination à l’échelle mondiale.

Source: Lusa/fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *