La Guinée Bissau dans l’attente des résultats de la présidentielle…

Dans moins de 24 heures, les 761 000 Bissau-guinéens qui étaient attendus aux urnes ce dimanche 29 décembre pour le deuxième tour de la présidentielle, connaîtront le successeur de José Mario Vaz. Organe chargé d’organiser les élections, la Commission nationale électorale (CNE) proclamera ces résultats.

Mais d’ores et déjà, le candidat du Mouvement pour l’alternance démocratique (MADEM G15) se proclame vainqueur des élections. Umaro Sissoco Embalo et ses partisans convoquent les chiffres compilés qui leur donneraient 54% des suffrages exprimés.

Mais selon des observateurs du landerneau politique bissau-guinéen, c’est surtout pour mettre la pression sur la Commission nationale électorale qui doit donner le verdict des urnes. Le jour des élections, on se rappelle que le candidat Embalo avait déjà tiré la sonnette d’alarme pour demander à la CNE de jouer son rôle en toute impartialité.

Pour sa part, le candidat du Parti africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap vert a, dans une vidéo enregistrée depuis son domicile de Luanda, à Bissau, adressé un message à ses partisans. Il a profité de cette occasion pour confirmer avoir appelé son adversaire ce lundi 30 décembre. Un coup de fil qui a fait couler beaucoup d’encre.

Selon Domingos Simoes Pereira, il s’est agi lors de sa conversation téléphonique avec Umaro Sissoco Embalo de lui rappeler que seule la CNE est habilitée à proclamer des résultats et qu’il n’hésiterait pas à le féliciter en cas de victoire. DSP d’ajouter qu’il attend la même chose de son challenger si les résultats le donnent vainqueur des élections.

La mission d’observation de la CEDEAO conduite par l’ancien premier ministre malien a exhorté les deux finalistes à respecter la volonté des bissau-guinéens.

Source : dakaractu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *