Guinée Bissau :La Campagne électorale a pris fin hier soir avec de l’ambiance en apothéose.

La campagne électorale pour le second tour des élections présidentielles Bissau guinéennes a vécu ce vendredi avec des  meetings qui se sont tenus. Le scrutin opposera Domingos Simoes Pereira le candidat du PAIGC, arrivé en tête du premier tour avec plus de 40% des voix, à Umaro Sissoco Embalo du Madem G15, qui avait recueilli 27,65% des voix.
La bataille des couleurs a été au rendez-vous ce vendredi dans la capitale Bissau Guinéenne. C’est ainsi qu’au stade Lino Correia de Bissau, c’est une marée humaine rouge jaune vert qui est venue soutenir le candidat du PAIGC. Domingos Simoes Pereira a donc présidé ce rassemblement au relent d’une démonstration de force en promettant aux Bissau guinéens la stabilité, mettant en avant un programme solide, qui permettrait le développement, les investissements.
Une véritable ambiance de fête a été constatée  sur le site de rassemblement des militants d’Umaro Sissoco Embalo tenu à la grande place publique de Bissau située en face du siège du Madem G  15, venus en masse avec des foulards rouge et blanc attachés à la tête en imitation à leur candidat. De grands artistes de Bissau ont sur place joué leur partition pour surtout chauffer la baraque. ‘’Le parti historique a fait son temps’’ ont soutenu les partisans d’Umaro Sissoco Embalo  qui ont dénoncé un système, la corruption et comptent sur le report des voix des candidats malheureux du premier tour. Les militants de chaque camp se disent confiants pour l’issu de cette élection présidentielle.
Au même moment, la mission d’observation de la CEDEAO en Guinée Bissau a convoqué la presse pour faire le point sur cette élection dont le processus est presque arrivé à son terme.
Le dimanche 29 décembre 2019, le monde entier aura donc les yeux tournés vers ce pays afin de savoir qui des deux candidats sera élu du peuple, un peuple qui a une nouvelle fois démontré une maturité démocratique à travers une campagne électorale des plus pacifiques.

GMS/ Amady Khalilou Diémé (Envoyé spécial)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *