Guinée-Bissau :Le Premier ministre Faustino Imbali démissionne

Faustino Imbali démissionne de son poste de Premier ministre, quelques heures à peine avant l’échéance fixée par la CEDEAO pour la démission de son gouvernement. Faustino  Imbali accuse l’organisation d’ingérence.
Faustino Imbali, le Premier ministre nommé par le président sortant José Mário Vaz la semaine dernière, a démissionné ce vendredi . L’homme politique du Parti du renouveau social (PRS) a écrit une lettre de démission au chef de l’Etat, critiquant le choix de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de ne pas reconnaître son gouvernement.
« En adoptant cette position, la CEDEAO a usurpé les pouvoirs des citoyens de Guinée-Bissau et dicté que tous les autres aspects de notre démocratie parlementaire et semi-présidentielle devraient être suspendus, en violation flagrante de notre Constitution, afin de promouvoir et d’appliquer l’objectif mal formé et mal informé de la CEDEAO », a déclaré Imbali dans la lettre à laquelle bissauactu avait accès.
La CEDEAO considère que les décrets présidentiels nommant Imbali et son gouvernement sont illégaux car le mandat de José Mário Vaz a pris fin en juin. L’organisation ne reconnaît que le gouvernement d’Aristides Gomes, issu des élections législatives du 10 mars dernier, qui est resté en fonction malgré la nomination de Faustino Imbali comme Premier ministre.
La CEDEAO a annoncé ce vendredi un renforcement du quota d’Ecomib
Imbali dit qu’Ecomib est une « force d’occupation ».
Cette semaine, les forces de police et Ecomib, la force militaire de la CEDEAO en Guinée-Bissau, ont renforcé la sécurité au Palais du Gouvernement. Et Faustino Imbali critique le fait qu’on l’a empêché de travailler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *