Guinée-Bissau : José Mario Vaz convoque le conseil de la défense nationale pour analyser la »désobéissance » de l’exécutif limogé

José Mário Vaz a pris la parole à Pitche,  dans la région de Gabu, lors de la  campagne électorale qui a débuté samedi.

« Je peux vous assurer que ma décision d’exonérer le gouvernement est irréversible. Mon décret ne tombera pas à l’eau. Il n’y avait plus de conditions de cohabitation entre le Président et le Premier ministre destitué.

Il n’est même pas venu aux réunions officielles avec moi », a déclaré José Mário Vaz.

Le chef de l’Etat a également déclaré que dès son retour à Bissau, il « convoquera la réunion du Conseil de la défense nationale » pour analyser, en tant que commandant en chef des forces armées, ce qu’il considère comme une « désobéissance de la part du gouvernement destitué ».

La campagne électorale pour les élections présidentielles du 24 novembre se déroulera jusqu’au 22 novembre.

Douze candidats approuvés par la Cour suprême de justice participent à la course.

Le président guinéen a prêté serment dans un nouveau gouvernement jeudi, après avoir limogé le gouvernement dirigé par Aristides Gomes lundi.

L’Union africaine, l’Union européenne, la CEDEAO, la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) et les Nations Unies ont déjà condamné la décision du Président José Mário Vaz de démettre le Gouvernement dirigé par Aristides Gomes et déclaré qu’ils ne reconnaissent que l’exécutif des élections législatives du 10 mars, qui demeure en fonction.

Le gouvernement d’Aristides Gomes a déjà dit qu’il ne reconnaît pas la décision de José Mário Vaz, parce qu’il est candidat aux élections présidentielles, parce que son mandat a pris fin le 23 juin et qu’il est resté en fonction par décision de la CEDEAO.

Une mission de la CEDEAO, arrivée dans le pays samedi, a confirmé aujourd’hui que l’organisation soutient le gouvernement d’Aristides Gomes et a menacé d’imposer des sanctions à ceux qui font obstacle à la tenue de l’élection présidentielle du 24 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *