Guinée-Bissau-Élections : L’audit de la CEDEAO confirme la fiabilité des listes électorales

Un audit demandé par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a garanti la fiabilité des dossiers électoraux de la Guinée-Bissau qui seront utilisés pour les élections présidentielles du 24 novembre, a déclaré le représentant de l’organisation, Blaise Dipló.

Devant la presse, dans une unité hôtelière de Bissau, Moussa Abdou, un informaticien nigérien engagé par la CEDEAO, a présenté les résultats de l’audit aux représentants de 10 des 12 candidats à l’élection présidentielle, aux journalistes et à quelques membres de la communauté internationale.

L’expert a expliqué les procédures techniques qu’il a utilisées, en présence de techniciens informatiques guinéens, pour vérifier les dossiers électoraux et a conclu à la fin des travaux que les données « sont fiables et intactes » depuis les élections législatives de mars.

« Les mêmes données qui ont été laissées sur le serveur, pendant les législatives, sont celles qui sont sur le serveur « , a déclaré, le bras en l’air, sous forme de serment d’honneur, Moussa Abdou, qui va maintenant transmettre à la CEDEAO, à son siège à Abuja, Nigeria, les conclusions de l’évaluation des dossiers électoraux de la Guinée Bissau.

Le représentant de l’organisation à Bissau, Blaise Dipló, a indiqué que son organisation remplissait une promesse faite aux candidats à la présidence le 24, à savoir que les dossiers seraient vérifiés et les résultats publiés.

Blaise Dipló a déclaré que « comme on le voit, les dossiers sont intacts et fiables » et a demandé à tous les bissauguinéens de « garder à l’esprit que 761.676 électeurs ont le droit de voter » aux élections présidentielles.

La session de présentation publique des résultats de l’audit des dossiers électoraux a manqué de représentants des candidats José Mário Vaz et Carlos Gomes Júnior, tous deux indépendants. Le CNE a déclaré qu’il avait envoyé l’invitation à tous.

Domingos Cá, représentant du candidat Afonso Té, a demandé à la CNE d’envoyer à tous les candidats les résultats de l’audit des dossiers et Ester Fernandes, représentant du candidat Domingos Simões Pereira, s’est déclarée satisfaite, n’ayant rien à signaler sur l’expertise faite aux données électorales.

Le président de la CNE, le juge José Pedro Sambu, a de nouveau souligné l’existence de « toutes les conditions matérielles, logistiques et financières » pour le vote du 24.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *