Guinée-Bissau : Faustino Fudut Imbali nommé Premier ministre, la CEDEAO menace de sanctions

Après avoir limogé Aristides Gomes, le Président de la République de cessation, José Mário Vaz, a nommé Faustino Imbali à la tête du gouvernement. Le nouveau gouvernement devrait être composé d’éléments du PRS, du MADEM-G15 et de l’APU-PDGB qui ont signé avec le PAIGC un accord d’incidence parlementaire.

La décision de José Mário Vaz était déjà considérée comme « illégale » par plusieurs organisations guinéennes qui considèrent que le Président de la République de cessation, candidat à sa succession aux élections présidentielles, n’a pas le pouvoir de révoquer le Premier ministre nommé par le parti qui a remporté les élections législatives, et chargé de tenir les élections présidentielles.

Position également partagée par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui a qualifié d' »illégal » le décret exemptant Aristides Gomes et a menacé d’appliquer des sanctions contre tous « ceux qui, de quelque manière que ce soit », entravent le processus des élections présidentielles prévues le 24 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *