MADEM-G15 CONDAMNE TOUTE TENTATIVE DE SOULÈVEMENT DE L’ÉTAT DE DROIT EN GUINÉE-BISSAU.

Le coordinateur national du Madem-G15, Braima Camará, a condamné ce mardi 22 octobre 2019 toute tentative de soulèvement de l’Etat de droit en Guinée-Bissau et a considéré comme « fausses » les accusations impliquant Umaro Sissoco Embaló dans une prétendue tentative de coup d’Etat.

Umaro Sissoco Embaló, ancien Premier ministre de Guinée et leader du Mouvement pour un cycle alternatif démocratique (Madem-G15), est candidat aux élections présidentielles prévues le 24 novembre.
« S’il y a une telle accusation, elle est fausse et non fondée », a déclaré Braima Camará, qui est à l’étranger, contacté par Lusa par téléphone.
Le dirigeant a également souligné qu’il condamne toute tentative de soulèvement de l’État de droit démocratique.
« Nous condamnons toute tentative de renverser le pouvoir démocratique. Nous sommes démocrates, nous ne tolérons pas le vandalisme et la violence », a déclaré Braima Camará, qui a déclaré avoir été informé de l’accusation par Lusa.
« Je n’ai jamais été d’accord avec la violence, je suis pour la légalité, pour les lois et les institutions de la République », a-t-elle ajouté.
Le Premier ministre de Guinée-Bissau, Aristides Gomes, a dénoncé lundi soir, dans une publication sur sa page Facebook, une tentative de coup d’Etat visant à empêcher la tenue des élections présidentielles.
Dans la publication, le chef du gouvernement a également révélé que l’auteur de ces actes « est clairement identifié et s’appelle Umaro Sissoco Embaló ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *