Interpol: Mandats d’arrêt contre des Luso-bissauguinéen et des Colombiens pour trafic de drogue en Guinée-Bissau

Interpol a émis des mandats d’arrêt internationaux contre un Luso-Guinéen et un Colombien soupçonné de trafic de drogue en Guinée-Bissau dans le cadre de l’opération « Navarre », qui a abouti à la saisie de près de deux tonnes de cocaïne.

« Une alerte rouge a été lancée pour la capture internationale via Interpol des deux principaux dirigeants de l’organisation, actuellement en fuite, Braima Seide Bá, de nationalité bissauguinéenne et portugaise, et Ricardo Ariza Monges (colombien) », selon un rapport de la Polícia Judiciária, à laquelle Lusa avait accès.

Vendredi, le ministère public bissauguinéen a annoncé qu’il avait inculpé 12 personnes de diverses nationalités et trois sociétés bissauguinéennes dans le cadre de l’opération Navarra, qui a abouti début septembre à la saisie de près de deux tonnes de cocaïne et d’autres biens matériels pour trafic de drogue, association criminelle et blanchiment de capitaux.

En plus de la drogue, la PJ a également lancé une enquête financière et immobilière pour « suffisamment de preuves de blanchiment d’argent », en saisissant 17 véhicules, de l’argent comptant, des biens immobiliers et un bateau rapide.

Dans le document, la Polícia Judiciária (police judiciaire) mentionne également que  » puisqu’il s’agit d’une organisation criminelle transnationale, la coopération internationale a été immédiatement activée  » et qu’elle a aidé à l’enquête une équipe Interpol, composée de membres de Colombie, du Brésil, de France et de Guinée-Conakry, du Department of Homeland Security et de la United States Drug Enforcement Administration (DEA).

La saisie de près de deux tonnes de cocaïne, un nouveau record dans l’histoire de la Guinée-Bissau, début septembre, a été effectuée dans le nord du pays.

Lusa //Lusa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *