La CPLP enverra des observateurs à l’élection présidentielle de la Guinée-Bissau

Le chef de la diplomatie cap-verdienne, Luís Filipe Tavares, a déclaré aujourd’hui que la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) enverra des observateurs électoraux pour surveiller les élections présidentielles en Guinée-Bissau, prévues le 24 novembre.

« A l’invitation du gouvernement de Guinée-Bissau, nous allons envoyer une délégation d’observateurs électoraux à l’élection présidentielle du 24 novembre « , a déclaré le ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert, pays qui assure la présidence de la CPLP, après une rencontre avec le président de Guinée-Bissau, José Mário Vaz.

Luís Filipe Tavares a entamé aujourd’hui une visite de deux jours à Bissau, accompagné du secrétaire exécutif de la CPLP, l’ambassadeur du Portugal, Francisco Ribeiro Telles.
S’adressant aux journalistes de la Présidence bissauguinéenne, le ministre du Cap-Vert a également souligné que la CPLP souhaite aider la Guinée-Bissau dans le processus électoral afin que les élections puissent se dérouler dans un climat de paix et de tranquillité.

« La Guinée-Bissau a reçu il y a quelques jours la visite de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest), a été discutée au Conseil de sécurité de l’ONU il y a quelques jours et toute la communauté nationale attend que l’élection présidentielle se déroule dans les meilleures conditions, dans un climat de stabilité et de paix » a-t-il dit.

« La Guinée-Bissau est un grand pays, un grand peuple, un grand travailleur, et le Cap-Vert et la CPLP sont là pour transmettre cette solidarité et ce soutien au processus électoral et surtout à la paix, afin que la Guinée puisse reprendre le chemin du développement « , a-t-il ajouté.

Interrogé par Lusa sur l’intention de la CPLP de renforcer sa présence à Bissau avec l’ouverture d’une mission permanente, le chef de la diplomatie a répondu à une question qui est sur la table.

Au niveau bilatéral, le dirigeant cap-verdien a indiqué que son gouvernement travaille à l’ouverture d’une ambassade en Guinée-Bissau, avec un ambassadeur résident.
Pendant son séjour à Bissau, Luís Filipe Tavares et le secrétaire exécutif de la CPLP rencontreront les autorités guinéennes et visiteront des projets financés par l’organisation lusophone.

L’Angola, le Brésil, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, le Mozambique, le Portugal, São Tomé e Príncipe et le Timor-Leste sont membres de la CPLP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *