LA CNC AVERTIT LE GOUVERNEMENT BISSAUGUINÉEN PRENDRE DES MESURES POUR CORRIGER LES DÉSÉQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES

Le Conseil national du crédit (CNC) a alerté le gouvernement de Guinée-Bissau sur la nécessité de prendre des mesures pour corriger les déséquilibres des finances publiques et a recommandé au gouvernement d’intensifier ses efforts pour mobiliser les ressources intérieures en élargissant l’assiette fiscale afin de garantir les ressources nécessaires pour financer les secteurs sociaux et améliorer les infrastructures.

L’appel au gouvernement est exposé dans une note du CNC diffusée à la presse ce mercredi 11 septembre 2019, à l’issue de la réunion dans les locaux de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), dans laquelle les membres du Conseil ont félicité l’exécutif pour la mise en place du guichet unique à la Direction générale des douanes qui devrait contribuer à améliorer la qualité des services et réduire les coûts et ainsi accroître les recettes.

En ce qui concerne le plan monétaire et de crédit, compte tenu de l’augmentation relativement modeste des crédits accordés et de sa concentration sur les secteurs du commerce, les membres du CNC estiment que, malgré quelques améliorations, leur contribution reste très limitée et insuffisante au regard des besoins en investissements de leurs clients.

« Le CNC exprime la volonté d’une plus grande implication des banques dans le financement de l’économie, notamment dans les secteurs à potentiel de croissance tels que les petites et moyennes entreprises (PME), la pêche et l’agriculture « , ajoute la note.

Dans le document de deux pages, les conseillers ont exhorté le gouvernement à accélérer les réformes dans le secteur de la justice et à améliorer le climat des affaires, qui pèsent négativement sur l’activité des banques.

Au cours de la réunion, la question de l’accessibilité et de la disponibilité des services bancaires pour la population a été soulignée, y compris leur extension aux zones rurales. Les conseillers ont demandé à la BCEAO de redoubler d’efforts pour surveiller les conditions générales des banques et d’accélérer le projet d’installation de la fibre optique.

Enfin, le CNC s’est félicité de la mise en œuvre du mécanisme de soutien aux PME/PMI lancé par la BCEAO, mais a exhorté l’exécutif à trouver des mécanismes financiers pour soutenir les structures cadres et créer des parts de marché afin de faciliter l’accès des PME/PMI à la concurrence, aux marchés publics, aux marchés publics et à la fourniture de biens et services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *