Guiné-Bissau :Le Président José Mario Vaz annonce sa candidature aux élections présidentielles de novembre

Le Président de la Guinée-Bissau, José Mário Vaz, a accepté aujourd’hui la demande de ses partisans et annoncé qu’il serait candidat aux élections présidentielles, prévues pour le 24 novembre.

« Un, deux, trois. J’accepte avec fierté et honneur vos demandes de réélection pour un second mandat », a déclaré José Mário Vaz sous les applaudissements de centaines de supporters.

« Je dis aujourd’hui et ici devant vous, mes frères et le peuple de Guinée-Bissau, que c’est pour vous, afin de réaliser vos souhaits, que nous continuerons ensemble à faire de ce pays un grand pays, que je suis candidat aux élections présidentielles du 24 novembre,  » a poursuivi le Président guinéen.

José Mário Vaz s’exprimait dans un espace culturel à Bissau, qui a commencé à se préparer tôt ce matin pour la cérémonie d’annonce de la candidature, qui a réuni, selon l’organisation, environ deux mille personnes.

La presse a été convoquée pour être présente à 15h00 heure locale (16h00) à Lisbonne, mais a dû attendre, comme les supporters, plus de trois heures pour entendre l’annonce attendue du président guinéen qu’il est candidat aux élections présidentielles.

Dans un long discours de 12 pages, José Mário Vaz a fait le bilan des cinq années de son mandat et critiqué ses opposants politiques.

« Ces cinq années ont été des années de lutte, une lutte féroce, acharnée, avec des menaces physiques et verbales contre moi et ma famille, et contre tous ceux qui défendent et partagent avec moi les mêmes causes », a-t-il dit.

Selon José Mário Vaz, les « insultes et les mensonges » venaient de ceux qui jusqu’à aujourd’hui « étaient les seuls bénéficiaires » de l’indépendance de la Guinée-Bissau et de « sa richesse ».

« Ceux qui font des marches, des veilles, trompent et mobilisent les femmes et les jeunes pour servir leurs intérêts demandent la paix et se taisent en échange de nominations à des postes de ministres, de directeurs ou autres fonctions », a souligné le chef de l’Etat.

José Mário Vaz a également accusé « ceux qui voyagent à l’étranger » de dire du mal du pays et de mentir, ainsi que de vendre les intérêts de la patrie en « échange de grandes sommes d’argent, de privilèges et de temps d’antenne sur les radios et télévisions avec droit à des commentateurs impartiaux, mais disponibles pour traiter des contenus non fondés, diffusant ainsi de fausses nouvelles dans divers médias.

« Est-il normal pour un citoyen et chef d’un grand parti de demander aux forces armées de faire un coup d’État ? Est-il normal que la même personne qui appelle à un coup d’État contre la Constitution soit désormais candidate aux élections présidentielles pour faire respecter la Constitution ? a interrogé José Mário Vaz.

Le Président de la Guinée a fait référence au chef du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert, Domingos Simões Pereira, qui est le candidat de ce parti aux élections présidentielles, après avoir vu son nom refusé par José Mário Vaz au poste de Premier Ministre.

La candidature du Président est soutenue par plusieurs mouvements, dont celui de Botche Candé, député élu par le Parti du renouveau social et conseiller de José Mário Vaz, et par plusieurs partis sans sièges parlementaires.

Outre José Mário Vaz et Domingos Simões Pereira, les candidats à la présidence sont Carlos Gomes Júnior, ancien Premier ministre et candidat indépendant du pays, Umaro Sissoco Embalo, également ancien chef du gouvernement guinéen et soutenu par le Mouvement pour l’alternance démocratique (Madem-G15), Idrissa Djaló, leader du Parti de l’unité nationale, et Vladimir Deuna, également du Madem-G15 mais qui est candidat indépendant.

Nancy Schwartz, candidate indépendante, est à ce jour la seule femme dans la course.

LUSA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *