Guinée-Bissau : démission du Haut Commissaire pour le pèlerinage à La Mecque, Botche Candé

Le Haut Commissaire pour le Pèlerinage à la Ville Sainte de La Mecque, Botche Candé, a démissionné de ses fonctions. Dans une lettre adressée ce mardi 6 août au Premier ministre, Aristides Gomes, qui avait accès à e-Global, Botche Candé a soutenu sa décision que les candidats au pèlerinage qui investissent pour se rendre à La Mecque ne peuvent continuer à « souffrir, ou plutôt sacrifier, pour des raisons indépendantes de leur volonté », pour cette raison il considère qu’il n’a « aucune condition pour continuer à exercer les fonctions du Haut Commissaire pour le pèlerinage ».

« Bien que j’aie décidé unilatéralement de mettre ce poste à sa disposition, je continuerai à coopérer pleinement avec le Haut Commissaire pour qu’il puisse tenir tous les engagements pris jusqu’à la fin du pèlerinage de 2019 », écrit Botche Candé, rappelant que depuis que la Guinée-Bissau a emmené les candidats à La Mecque, il est le « premier et unique commissaire » qui, à ce jour, a pu remplir l’obligation de transporter plus de 751 pèlerins dans la cité de Santa de Meca.

« Sous le mandat de l’ancien Président de la République, feu Koumba Yala, la première année, plus de 751 pèlerins se sont déplacés, et la deuxième année, 1 500 pèlerins. Dans le mandat de l’ancien Président de la République, feu João Bernardo Vieira, plus de 751, et dans le mandat de l’ancien Président de la République, feu Malam Bacai Sanha, plus de 751 ; enfin, dans le mandat du Président de la République, José Mário Vaz, la première année, 500 pèlerins s’y rendent, la deuxième, 1.251 pèlerins et la troisième année, 1.251 pèlerins  » lit dans cette lettre.

Le Haut Commissaire pour le pèlerinage à la Mecque, Botche Candé, a démissionné au moment où le Premier ministre, Aristides Gomes, a exigé l’audit des fonds gérés par le Haut Commissaire pour le pèlerinage en 2018. Aristides Gomes a également exigé la liquidation du financement de 940 millions de Cfas accordé en août 2018 par la Banque d’Afrique de l’Ouest (BAO) au Haut Commissariat, avec l’accord du Ministère de l’économie et des finances.

Entre-temps, en Guinée-Bissau, le dernier groupe de candidats au pèlerinage, composé de 500 pèlerins, quittera le pays ce mercredi 7 août en Arabie saoudite pour se conformer au cinquième pilier de l’Islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *