Revue de presse lusophone du 22 juillet 2019

Au Portugal, les incendies sont mis en évidence dans la presse. « Les incendies ont prévu de causer de grands dommages », écrit « Jornal de Notícias ». Público » publie un rapport intitulé : « A Mação, le découragement de ceux qui ravivent l’enfer année après année.
« Buchili met fin à un mandat marqué par des dettes cachées », titre « Le pays » au Mozambique. « L’affaire Chang est portée devant la Cour suprême de Johannesburg le 13 août », rapporte le « Folha de Maputo ».
En Angola, le « PR[Président de la République] veut enquêter sur les licenciements abusifs à la base du Kwanda », écrit « O País. En première page, le « Jornal de Angola » cite Daniel Günther, président du Conseil fédéral allemand, qui affirme que « la lutte contre la corruption est fondamentale pour les investisseurs.
« Le risque de décès des femmes augmente 8 fois avec la violence », a déclaré Folha de S. Paulo au Brésil. « O Estado de S. Paulo » déclare que « l’enchère de la téléphonie 5G peut déplacer 20 milliards de R$.
Le « Island Express » au Cap-Vert avance : « Premier ministre sûr que São Vicente sera relié à Lisbonne par la compagnie aérienne capverdienne ». La « Controverse avec l’enseignement de la religion catholique dans les écoles publiques : La pétition appelle à la fin des privilèges religieux au Cap-Vert et au respect de l’Etat laïc », est soulignée sur le portail « La Semaine ».
En Guinée-Bissau, le gouverneur de la région de Gabú, Abudo Sambú, a révélé dans une interview au journal « O Democrata » que la criminalité a augmenté ces derniers temps dans cette région orientale du pays et affirme que « l’Etat doit créer des conditions et des emplois pour les jeunes, comme un moyen de prévenir l’augmentation spectaculaire du fléau. « Le gouvernement crée une agence pour l’emploi des jeunes « , rapporte ANG.
« Le Premier ministre encourage le SECOOP[Secrétaire d’Etat aux Coopératives] à préparer les programmes prioritaires pour 2020 », rapporte le « RTTL » au Timor-Leste.
La STP-Presse de Sao Tomé-et-Principe avance que le ministre du Travail de Sao Tomé-et-Principe, Adlander de Matos, a présidé vendredi la cérémonie de validation de l’étude sur la ratification de la convention n° 102 sur la norme minimale de sécurité sociale, soulignant que ce document ratifié  » deviendra un outil pour le développement du droit, la lutte contre la pauvreté et la consolidation d’un système viable « .
Le site institutionnel de la Guinée Equatoriale rend compte de la présence de Mari Cruz Evuna Andeme, Directrice Générale des Organisations Internationales du Ministère des Affaires Etrangères, à la « High Novel Meeting of the World Alliance for Effective Development Cooperation (GPEDC), qui a eu lieu à New York.

Source : e-Global News en portugais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *