Revue de presse lusophone du 19 juillet 2019

En Angola, « 17 associations contrôlent le trafic de cocaïne » révèle « The Country ». Le « Jornal de Angola » dit que le Président de la République, João Lourenço, a rendu hommage ce jeudi, dans la ville de Mbanza Kongo, province du Zaïre, aux rois de l’ancien Royaume du Congo, considérant que l’occasion est « le respect pour la culture et la tradition africaine ».

« La police n’a pas accès à la base de données avec les criminels », a déclaré le « Jornal de Notícias » au Portugal. Le « Público » a le titre « Dons des Portugais pour les feux utilisés sans contrôle ».

Le portail « @Truth » au Mozambique rapporte que les « électeurs fantômes » de la province de Gaza sont à Chókwè, Chibuto Limpopo et Chongoene ». « Mozambique harmonise les actions de lutte contre le terrorisme », tel est le titre du portail « Le pays ».

A Sao Tomé-et-Principe, « l’Union de la Cour des comptes accuse la Cour suprême de justice d' »intimider » ses auditoriums par un procès « vindicatif », après avoir demandé l’intervention du Président de la République », avance la « STP-Presse ».

« La Semaine » publie au Cap-Vert que le « PAICV met le gouvernement au défi de trouver des réponses qui permettent aux institutions financières de financer de grands projets et investisseurs ». L’agence de presse « Inforpress » annonce que « les membres du Parlement reporteront la discussion sur la loi sur la parité à la nouvelle année parlementaire en octobre ».

Au Brésil, « Folha de S. Paulo » a en première page que « le financement de la santé sera modifié après 21 ans ». « Le gouvernement crée le Conseil Brésil-OCDE et révoque des centaines de décrets « , rapporte Agência Brasil.

« Le Mouvement pour l’alternance démocratique (MADEM-G15) a exigé que l’exécutif fasse des efforts pour procéder à une inscription électorale à partir de zéro, crédible et réalisée sous la supervision et la direction d’une entité indépendante » publie en Guinée-Bissau « O Democrata ». Selon « ANG », le « Ministre de la Santé Publique réitère l’engagement du gouvernement à assurer aux bissauguinéens des soins de santé de qualité ».

Au Timor-Leste, le chef du tribunal du Fretilin, Aniceto António Guterres, s’est dit préoccupé par le processus de discussion de la proposition visant à amender quatre lois à la frontière maritime en général, rapporte la « RTTL ».

Le site institutionnel de la Guinée Equatoriale publie sur la fermeture du cours de la deuxième promotion de la santé des pompiers, et souligne que le Président Obiang Nguema Mbasogo a tenu des audiences séparées avec l’ambassadeur des Etats-Unis et une délégation du Swaziland.

Source:e-Global News en portugais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *