Cap-Vert : Les militants du PAIGC encouragent la candidature de Simões Pereira aux élections présidentielles de novembre

La commission politique du PAIGC au Cap-Vert a exprimé aujourd’hui son soutien à une éventuelle candidature de Domingos Simões Pereira à l’élection présidentielle en Guinée-Bissau, considérant que le dirigeant du parti a de meilleures conditions pour mener la « renaissance » du pays.

Au Cap-Vert : les militants du PAIGC encouragent la candidature de Simões Pereira aux élections présidentielles de novembre.
« A la suite des mouvements politiques en Guinée-Bissau, la commission politique du PAIGC au Cap-Vert exprime publiquement son soutien à l’ingénieur Domingos Simões Pereira, qu’elle encourage à se porter candidat aux prochaines élections présidentielles, en présentant son projet lors des primaires du parti « , a déclaré Pedro Barbosa Mendonça, président de la commission politique du parti au Cap-Vert, à une conférence de presse.

L’homme politique a déclaré que la commission avait pris position après avoir recueilli plus de 1 500 signatures de Guinéens résidant dans tout le pays pour soutenir une éventuelle candidature du chef du parti aux élections présidentielles, prévues en novembre.

Entouré d’autres membres du parti, Pedro Barbosa Mendonça a déclaré que Domingos Simões Pereira est la personne qui a actuellement « les meilleures conditions pour mener la renaissance du pays », après cinq années immergées dans des crises politiques successives.

Barbosa Mendonça a déclaré que la commission politique encourage Domingos Simões Pereira à aller de l’avant parce qu' »elle pense pouvoir contribuer à résoudre des problèmes brûlants en Guinée-Bissau », même si elle n’a pas encore exprimé son intention de se présenter.

« Le président du parti ne s’est pas encore positionné définitivement pour savoir s’il se présentera ou non, c’est pourquoi nous demandons cette candidature. Nous pensons qu’il a un meilleur projet pour la Guinée-Bissau « , a poursuivi le chef du parti guinéen résidant au Cap-Vert.

Sur le fait que le président de l’Assemblée nationale populaire et premier vice-président du PAIGC, Cipriano Cassama a déjà annoncé sa candidature à la présidence, Pedro Barbosa Mendonça a déclaré qu’il existe des « règles et principes » au sein du parti et que le comité central, qui est l’organe suprême entre les congrès, décide quel candidat soutenir.

L’ancien Premier ministre Carlos Gomes Júnior a également annoncé la candidature, mais en tant que candidat indépendant, affirmant qu’il veut « restaurer la confiance » des citoyens, des institutions de l’Etat et aussi la crédibilité internationale du pays.

Après la nomination d’un nouveau gouvernement, le chef du PAIGC au Cap-Vert a déclaré que tous les bissauguinéens pensent que  » c’est le moment  » pour le pays de progresser.

« Le moment est venu pour les Bissau-Guinéens de mettre la main sur leur conscience et d’œuvrer pour le développement du pays et les signes qui s’annoncent montrent que les Bissau-Guinéens prennent conscience de cette perspective, de travailler ensemble pour le bien du pays et non pour leur intérêt personnel, a-t-il dit.

Une grave crise politique a éclaté en Guinée-Bissau en 2015 après que le président de la Guinée-Bissau, José Mário Vaz, eut limogé le président du PAIGC, le parti qui avait remporté les élections législatives en 2014, pour corruption et népotisme.

La crise a entraîné la fermeture du parlement du pays et, malgré la médiation de la CEDEAO, le chef de l’Etat a nommé sept premiers ministres, dont un à deux reprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *