Guiné-Bissau: Maria Rosa Goudiaby Vaz dénonce les pratiques des mariages forcés au sommet de Niamey

La Première Dame de Guinée-Bissau, Maria Rosa Goudiaby Vaz, a participé, les 7 et 8 de ce mois, à Niamey, capitale du Niger, à une rencontre promue par l’Organisation des Premières Dames Africaines pour le Développement (OPDAD), sous le slogan : « lutte contre le mariage précoce et promotion de la scolarité des filles en Afrique occidentale ».

La réunion, qui s’est tenue en marge du 12ème Sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine, a également servi à l’adoption d’un Plan d’action stratégique 2019-2030, à l’élection de nouveaux organes sociaux et à l’approbation des statuts de l’organisation.

Après la réunion, une autre réunion de haut niveau sur l’élimination des maladies tropicales négligées (MTN), parrainée par la Première Dame de la République du Niger, le Dr Aissatu Issoufou Mahamadou, Président de la Fondation « Guri-Vie meilleure », a suivi cet après-midi.

Il convient de noter que la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre est la plus durement touchée par le mariage des enfants dans le monde, avec une moyenne de 40 % des filles mariées avant l’âge de 18 ans.

La Première Dame Maria Rosa Vaz a toujours exhorté ses pairs à intensifier la lutte contre le mariage des enfants, en particulier celui des jeunes filles, et la promotion de leurs scolarité.

Rosa Vaz continue de condamner les comportements inhumains à l’égard de filles innocentes, ajoutant qu’en tant qu’êtres humains, elles ont droit à la vie dans la dignité et le respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *