Guiné-Bissau- Football: Zézinho Lopes capitaine de Djurtus prend sa retraite internationale

Zézinho Lopes prend sa retraite internationale, annonce une lettre publié  sur la page officielle du  capitaine des Djurtus. L’ancien joueur de Sporting Club de Lisbonne  tire sa révérence et met fin a sa carrière en équipe nationale. En sélection depuis plus de 9ans , il se concentre désormais sur sa carrière professionnelle.

Lettre :

Cher sportives ,

Après avoir officiellement informé les autorités compétentes de ma décision de démissionner de l’équipe nationale et de poursuivre ma vie professionnelle normale, j’en informe tous les bissauguinéens vivant dans le pays et dans la diaspora, et en particulier les amateurs de sports-rois.

J’aimerais commencer par remercier tous les bissauguinéens, les entraîneurs nationaux avec lesquels j’ai travaillé dans l’équipe nationale, qui m’ont aidé à grandir en tant que joueur, tous les joueurs que j’ai rencontrés dans l’équipe nationale, pour mon admiration et ma gratitude.

Je me sens très fier et comblé d’avoir apporté ma modeste contribution au football national, ce n’était pas une aide pour moi, mais une obligation que j’ai ressentie dès mon plus jeune âge et l’opportunité de représenter l’équipe nationale est venue très tôt, à l’époque au Sporting Clube de Portugal junior.

J’ai été ravi d’apprendre que Norton Matos comptait sur moi pour faire partie de l’équipe nationale, je n’ai pas hésité tout de suite et j’ai eu l’occasion, à 17 ans, de participer à ma première sélection en Guinée-Bissau lors des éliminatoires des qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations.

C’est juste que porter ce maillot et pouvoir représenter mon drapeau, ma patrie bien-aimée, la fierté que je ressens, est incommensurable. En fait, il n’y a rien de mieux dans la vie d’un joueur que de défendre son pays natal. J’ai eu l’occasion de remercier tous ceux qui ont fait de ce rêve une réalité pour moi quand j’étais enfant.

J’ai passé neuf (9) ans à représenter l’équipe nationale, ainsi que neuf (9) ans à consacrer une partie de ma carrière à participer à l’histoire qui se confirme maintenant. Neuf ans de combats, de sacrifices et de gloire. Je me sens très aimé par les bissauguinéens qui ont toujours soutenu l’équipe nationale et qui m’ont certainement soutenu tout au long de mes neuf années en équipe nationale.

S’il est vrai que le simple fait de porter le maillot de l’équipe nationale est une source de fierté pour moi, il est également vrai que le fait d’être capitaine de l’équipe nationale m’a donné un autre statut dans le groupe et a fait de moi non seulement un joueur en quatre lignes. Diriger ce groupe de travail pendant 3 ans ont été des moments que je n’oublierai jamais de ma vie et je réitère mes remerciements à tous mes collègues qui m’ont accompagné dans les différents combats, et surtout l’amélioration des conditions de travail que nous avons toujours demandée.

Malgré toutes les difficultés que j’ai rencontrées, en fait, que nous rencontrons en équipe nationale, il ne m’est jamais venu à l’esprit de ne pas représenter l’équipe dans les moments les plus difficiles, j’ai toujours voulu être ce citoyen qui sera de défendre son drapeau dans les moments les plus difficiles et en fait ces moments ne se feront plus en équipe nationale, car c’est le moment de la consécration.

C’est le moment de la consécration parce que nous avons réussi à rendre possible ce qui semblait impossible, nous nous sommes qualifiés deux fois pour le Championnat d’Afrique des Nations et nous avons prouvé au monde que nous sommes un peuple courageux et que nous avons un énorme potentiel en termes de football.

Depuis que j’ai été appelé pour la première fois en équipe nationale, je n’ai jamais quitté l’équipe et à chaque match que j’ai joué, je me suis senti comme un soldat sur la ligne de front, car la patrie a autant besoin de moi que du reste de l’équipe.

Je ne vais prouver mon patriotisme à personne, mais personne ne peut imaginer quelle responsabilité je ressens quand je porte ce maillot. Dès le premier jour où j’ai porté les couleurs nationales, j’ai juré que je serais toujours utile comme n’importe quel autre militaire sur la ligne de front et le jour où je sais que je ne suis plus en mesure de continuer à donner le meilleur de moi-même, je cesserai d’être le joueur de l’équipe nationale car l’équipe est notre nation et mérite d’être bien représentée.

M’allier à certaines attitudes qui ne correspondent pas à mon éducation et à mes principes n’est rien d’autre que de la diffamation car je n’ai rien à donner au pays, je ne souhaite blesser l’équipe que j’ai représentée avec fierté, et encore moins créer de petits groupes dans l’équipe nationale pour nuire au pays, je sais combien le peuple de bissauguinée est fier de ce groupe de travail qui a toujours fait le maximum pour son pays.

Représenter l’équipe nationale est quelque chose que j’aime beaucoup, mais ce n’est pas seulement représenter l’équipe nationale, c’est être capable de servir l’équipe nationale et non l’équipe nationale de servir pour moi.

Je veux dire par là que j’ai senti que j’avais déjà donné presque tout ce que je pouvais donner à l’équipe nationale en tant que joueur, mais je ne l’ai pas donné à moi-même, car ce drapeau mérite d’être bien représenté.

J’ai porté ce maillot avec beaucoup de fierté et de plaisir pendant près d’une décennie, et pour ne pas avoir pu donner plus à ce pays bien-aimé et ne pas avoir pu donner plus de joie à ceux qui en ont tant besoin, je pense que la fin de mon cycle en équipe nationale est arrivée et je veux désormais me concentrer davantage sur mon club et sur mes activités professionnelles, que je représente chaque jour, non seulement pour moi mais pour la Guinée-Bissau, et je veux être plus concentré sur mon travail.

Je souhaite bonne chance aux Djurtus et même à l’extérieur, je continuerai à les encourager et à contribuer comme tout autre bissauguinéen. Continuez à donner de la joie à ces gens qui méritent tant de sourire et de crier les buts de l’équipe nationale.
Merci Guinée-Bissau !
Allez Djurtus !
Bissau, le 5 juillet 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *