Guiné-Bissau : La centrale syndicale donne trêve au nouveau gouvernement et annule la grève générale des 15 jours

La grève générale de 15 jours qui devait commencer aujourd’hui dans la fonction publique de la Guinée-Bissau est « suspendue pour le moment », a déclaré à Lusa, secrétaire générale du Syndicat national des travailleurs de Guinée (UNTG) Júlio Mendonça.

La décision de suspendre la grève, a déclaré Mendonça, est de permettre au nouveau gouvernement de « prendre le pouls de la question et de regarder de plus près » les 47 points du projet de loi que l’UNTG tente de mettre en œuvre depuis plus d’un an.

Ce serait la neuvième série de grèves successives dans la fonction publique bissauguinéenne.

Selon le Secrétaire général de l’UNTG, la suspension de l’arrêt de travail était également due au fait que la nouvelle ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’État, Fatumata Djau Baldé, s’était personnellement rendue au siège du syndicat pour demander trêves et l’ouverture des négociations.

« Avec un tel geste, nous ne pouvions pas être indifférents », a déclaré Julio Mendonça.

L’UNTG et la CGSI (Confédération générale des syndicats indépendants) ont encouragé les grèves dans la fonction publique pour exiger du gouvernement qu’il s’acquitte des 47 points d’un dossier d’appel d’offres, qui comprend, entre autres, le paiement de salaires et d’allocations en retard aux employés de diverses institutions. augmentation du salaire minimum national à 153 euros, ainsi que la mise en place de diplômes de droit.

Le secrétaire général de l’UNTG prévient que si dans les deux semaines le nouveau ministre n’ouvre pas les négociations, la fonction publique sera paralysée par des grèves successives.

Une source du ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Etat a déclaré à Lusa que Fatumata Djau Baldé avait l’intention de créer mardi l’équipe de négociation du gouvernement chargée d’entamer les négociations avec les centrales syndicales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *