Guinée Bissau : Plus de 40 familles de Calequisse bénéficient de semences de riz

Plus de 40 familles d’agriculteurs du secteur de Calequisse (village natale du président Jomav), dans le nord de la région de Cacheu, ont bénéficié de 10 tonnes de semences de riz, appelées « sabidos », produites locale cultuvé par la Fondation Mano na Lama du Président de la République, José Mário Vaz.

S’adressant à la presse après la cérémonie de dotation des semences, Alberto Sanca, l’un des agronomes de la Fondation Mon Na Lama, a déclaré que les semences constituaient une variété   pouvant produire de 7 à 8 tonnes.

« Mais dans ces conditions, il est difficile d’atteindre ce chiffre car, tout d’abord, les agriculteurs doivent utiliser des engrais et d’autres produits phytopharmaceutiques afin de lutter contre les parasites des plantes ennemis », a-t-il expliqué.

Il a souligné que l’agriculture   nécessite de gros investissements, dont le revenu n’est gagné qu’après deux à trois ans.

« La première année, nous avons produit une superficie très limitée de quatre hectares et l’année suivante, nous avons réussi à produire huit hectares en raison de problèmes de sol et de salinité », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que les problèmes d’hydro-irrigation, qui devraient aboutir à un certain nombre de situations telles que la création de digues, de subdivisions, de canaux de drainage et d’irrigation, ont également entraîné des difficultés pour l’augmentation de la production.

Alberto Sanca a déclaré que les semences avaient été obtenues grâce aux efforts de toute la population du secteur de Calequisse, principalement des associations de jeunes.

Il a déclaré que la région où le riz est produit était une terre abandonnée, car Calequisse a un taux élevé d’immigrants, c’est-à-dire des personnes quittant la localité pour de nouvelles aventures à l’étranger ainsi que la situation d’exode rural.

« La population restante à Calequisse est en grande partie composée de personnes âgées et impuissantes. C’est dans cette situation que la Fondation Mon Na Lama a récupéré 155,5 hectares de terres pour la production de riz « , at-il expliqué.

Florencia Mendes, présidente de l’Association des agricultrices de Calequisse, a salué ce geste, ajoutant qu’avant d’être confrontée à d’énormes difficultés pour obtenir des semences de qualité pour leurs cultures.

Il a ajouté qu’après la récolte, ils consommaient normalement la totalité de la production excédentaire et ne pouvaient rien épargner pour les semailles, notant qu’à présent, avec le soutien de la Fondation Mon Na Lama, ils avaient réussi à surmonter ces difficultés.

 

Il a révélé qu’avec la quantité de semences offertes par la Fondation, ils augmenteraient leur production et lutteraient contre la faim et la pauvreté à Calequisse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *